Domaine Vieuxbois

Domaine Vieuxbois

Confrérie RP du Seigneur des Anneaux Online - Serveur Sirannon
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ethelyawyn : son manuscrit. (bg)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kathellyn

avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 04/05/2016

MessageSujet: Ethelyawyn : son manuscrit. (bg)   Jeu 5 Mai - 11:48




Ethelyawyn Meleth.







Nom : Meleth
Prénom :Ethelyawyn, fille d'Eobald.
Âge : 20 ans.
Métier : cartographe
Aptitudes : cavalière émérite, combattante, sait trouver les mots pour remonter le moral de ses compagnons ou les encourager.
Lieu de naissance : Alburg, Rohan (Estfold)
Tempérament : Très fière de ses origines, curieuse, ne sait pas rester indifférente à ce qui se passe autour d'elle. Volonté de fer, détermination, assurance, honneur, honnêteté, valeur, exemplarité.
Apparence : De taille moyenne, mince mais musclée, un visage agréable, de longs cheveux blonds, nattés, les yeux aussi bleus que le ciel au-dessus de Valinor. se tient toujours droite.
Psychologie : Ethelyawyn a dû se battre pour s'élever au-dessus de sa condition de femme et tenir sa place dans l'eored.
Qualités : sociable, courageuse et volontaire, honnête, très loyale et surtout fidèle en amitié comme en amour.
Défauts : Quelquefois peu patiente pour certaines choses, fière, mais pas prétentieuse, boude parfois, mais cela ne dure jamais longtemps.
Résumé du BG : 
Ethelyawyn est une Eorlingas, issue de la petite noblesse, née dans l'Ouest du Rohan. Elle fut une enfant assez intrépide, qui goûtait peu les habituelles activités des femmes de la campagne, fussent-elles de noble lignage.
Elle chevauchait mieux que ses frères, et lorsqu’elle eut 10 ans révolus, son père se résolu à lui inculquer les bonnes manières et accepta en contrepartie de faire ce qu’elle implorait depuis des mois : il l'autorisa à suivre le même enseignement que ses frères, espérant sans doute qu'il s'agissait là d'une lubie qui lui passerait bien vite.
Ethelyawyn  fut une élève assidue, elle apprit à manier l’épée et la lance. Combattante solide, elle compensait son manque de technique par une volonté de fer et une détermination sans faille.
A l’âge de 17 ans, rappelée à son devoir de fille de la noblesse, elle épousa un jeune guerrier, et fut contrainte de tenir sa place au foyer.
Son époux était un homme bon, brave et droit, mais il était loin de considérer que la place d’une épouse était sur un cheval, la lance à la main. Avec un certain regret, mais sans amertume, Ethelyawyn,  par amour pour ses parents, accepta de se couler dans le moule de l’épouse loyale et attentionnée.
Comme tant d’autres jeunes gens en cette époque de troubles, son époux tomba au combat, tué au cours d’une embuscade par des Hommes de Dun, sur la frontière sud de l’Enedwaith.
Jeune veuve, sans enfant, Ethelyawyn adapta pour elle l’armure de son défunt époux et parvint à convaincre un capitaine de la prendre dans son eored.
Elle quitta sa demeure en Rohan, prit le plus beau cheval de son écurie et partit plus au delà de leurs terres.
Elle patrouilla durant trois ans, combattant avec la même ferveur que les hommes de son eored, témoignant de la même force de caractère, de la même ténacité et de la même loyauté que n’importe lequel de ses compagnons. Au combat, elle n’avait rien à leur envier. Souvent elle s'enfonçait, profondément, parfois seule, parfois avec un ou deux compagnons, en éclaireur, dans le Pays de Dun.
Parce qu’elle était audacieuse entre tous, que sa loyauté était absolue, son honneur parmi les plus remarquables, parce qu’elle connaissait bien l’Enedwaith, Ethelyawyn fut choisie, avec d’autres Eorlingas, pour quitter le Rohan et partir à la recherche du Magicien Gris, mandé par le Maréchal Eomer, inquiet de la santé du roi Theoden et de la situation de la Marche, menacée par de trop nombreux ennemis – Ils s’enfoncèrent dans le Nord, en Eriador, à la recherche de Gandalf.
Après plusieurs mois de chevauchée, sans succès, ils renoncèrent et, inquiets des rumeurs qui provenaient du Sud, évoquant des attaques d'orques qui redoublaient d'intensité, reprirent la Route des Rois, vers le Rohan.
 Malheureusement, sur le chemin du retour, Ethelyawyn commit une impardonnable négligence et son cheval lui fut volé. Seule femme de la chevauchée, elle avait pris son bain dans une rivière à l’écart des autres rohirrim et des bandits en avaient profité pour lui dérober son précieux Ethan – un magnifique cheval zain, aussi noir qu’une nuit sans lune.
Terrible épreuve pour une fille du Rohan ! Laisser son cheval à des voleurs ? Perdre son honneur ? Ce n’était pas envisageable. Ses compagnons se  moquèrent de sa légèreté, ironisaient sur sa négligence coupable.
Sous leur ton badin, des regards lourds de reproches. Ethalyawyn décida aidée par ses compagnons de rentrer dans la demeure familiale.
Son père la fit venir dans son bureau, la jeune femme s'y rendit se demandant pourquoi il voulait la voir.
Il lui tint ce discours :
'Ma chère Ethelyawyn, tu as bien changé, et je te vois devenir une si belle jeune femme... mais quand je te regarde je sent que tu as envie de te rendre utile, non pas que tu ne le sois pas, mais je pense que tu peux faire autre chose, et songer à ton avenir.'
Les yeux de la jeune femme s'illuminèrent, il semblait lire en elle.
'Je sais que tu es douée pour les écrits, que tu es une combattante hors pair, mais tu sais lire les cartes comme personne, alors voilà ce que nous avons décidé avec les autorités de notre Cité... Nous avons besoin de quelqu'un pour aller repérer dans les Terres du Milieu ce qui se passe de façon précise, et tu pourras nous envoyer ainsi de multiples renseignements et établir ainsi des cartes dont nous manquons assez cruellement.
'La jeune femme n'en revenait pas, comme si son père réalisait à travers ses mots ce qu'elle avait envie de faire...
Il ajouta :
'Mais il est évident, aux yeux de tous tu ne mettras en avant que tes dons pour les écritures et le dessin, afin de ne pas te mettre en danger inutilement.'
La jeune femme était surprise à un point que des émotions montèrent en elle. Elle avait appris bien des choses depuis sa tendre enfance, mais avait gardé un côté fragile ne pouvant dissimuler ses émotions ni feindre quoi que ce soit.
'Ma tendre fille tu vas donc te rendre en Eriador, tu es en age de savoir te débrouiller seule, et une mission importante pour nous tous.
Elle acquiesça, et ne savait pas si elle devait sauter de joie, mais ce fut des larmes qui vinrent.
'Je vais donc devoir vous quitter Père?'
L'homme la prit dans ses bras, puis s'écartant à nouveau la fixa d'un air doux mais autoritaire, comme il savait le faire si bien.
'Prépare de quoi voyager, sans trop te charger car la route sera longue, et dans deux jours tu pourras partir avec un groupe d'hommes qui te permettront de contourner les lignes ennemies.'
Ces deux jours passèrent à une vitesse, juste le temps de rassembler quelques affaires, et d'embrasser les siens ...
Elle regarda une dernière fois son pays, ses terres si chères a son coeur, et rejoignit le groupe qui l'attendait pour partir...
Elle arriva donc en Eriador, et comme il lui fallait pouvoir vivre correctement, elle décida de commercer, de rendre de menus services, ici et là..
Elle parcouru quelques territoires, mais ses pas devraient la guider vraisemblablement vers la région de Bree, s’habituant à la vie citadine qu’offrait la cité, bien que son doux pays lui manquait.
Cela faisait à présent plus d’une année qu’elle travaillait ainsi. Le soir elle continuait à faire des esquisses pour ne pas perdre la main, d’une chose qui l’interpellait, ou d’une carte qu’elle complétait au fur et à mesure de son cheminement.
Elle venait régulièrement à l’auberge du Poney Fringant, un carnet à dessins toujours à portée de main et une plume, elle regardait les voyageurs qui venaient prendre un verre. Certains soirs étaient calmes, d’autres très animés…
Elle avait déjà vu plusieurs fois un homme, leurs regards s'étaient-ils croisés... sans doute seul l'avenir nous en dira plus....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ethelyawyn : son manuscrit. (bg)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MANUSCRIT] L'art chevaleresque de l'espée longue
» [MANUSCRIT] Le jeu de la hache
» Le manuscrit Voynich
» LES CHEVALIERS DE BAPHOMET - LE MANUSCRIT DE VOYNICH
» Le lion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine Vieuxbois :: La Bibliothèque (RP) :: Nos recueils-
Sauter vers: