Domaine Vieuxbois

Domaine Vieuxbois

Confrérie RP du Seigneur des Anneaux Online - Serveur Sirannon
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aide au RP rohanais,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kathellyn

avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 04/05/2016

MessageSujet: Aide au RP rohanais,   Mer 4 Mai - 17:41

Aide au RP rohanais, par Ekhenor


Bien le bonjour ! Ce sujet a pour but d'aider les néophytes et les rôlistes souhaitant créer un personnage du Riddermark. Loin de moi l'idée de créer le guide « ultra-complet-qui-répond-à-tout-y-compris-les-questions-qu'on-allait-poser », ceci n'est qu'une simple introduction au peuple des maîtres de chevaux.


Introduction : qui sont les rohirrim ?



(Dessin réalisé par Wouter Florusse)

Les rohirrim sont les descendants des Éothéod, des hommes du Nord qui vivaient dans le val d'Anduin, entre le Carrock et les Champs aux Iris, puis au nord de la Foret Noire à partir de 1977 où ils migrèrent après la chute du Roi-Sorcier d'Angmar, afin de bénéficier une terre plus vaste.  Connus pour être de formidables dresseurs de chevaux, ils s'allièrent à plusieurs reprises avec le royaume du Gondor pour faire face aux Orientaux et leurs clans : Les « Gens-des-chariots » dans un premier temps, puis les Balchoth. Ces derniers furent vaincus lors de la bataille des Champs de Célébrant en 2509 T-Â grâce à l'intervention décisive des Éothéod mené par leur roi Eorl. Cirion, surintendant du Gondor, décida de récompenser Eorl et son peuple en faisant don du Calenardhon, territoire peu peuplé qui allait devenir dès lors le Rohan dans le langage de Gondor, ou également appelé le Riddermark, le Lôgrad, ou encore la Marche


    «  Et son peuple n'aura d'autres obligations que celles dictées par ses lois et son vouloir propres, hors celle-ci : « il sera tenu de vivre en bonne amitié avec le Gondor, et cela à perpétuité, et les ennemis du Gondor seront les siens, tant que l'un et l'autre royaume perdurera – mais à même obligation sera soumis le peuple du Gondor. »
- Contes et Légendes inachevées, le Troisième Âge, Cirion et Éorl et l'amitié du Pays Gondor et du Pays Rohan


Cet événement, appelé le « Don de Cirion » ou encore « Le serment d'Eorl » marque donc l'avènement du Rohan. Les Éothéod migrèrent du Nord jusqu'à leurs nouvelles terres, chassant leurs précédents habitants vers l'ouest, ceux qui seront connus plus tard sous le nom de Dunlending. Ces derniers conserveront dès lors une haine tenace envers ceux qu'ils ont usurpé leur terre, les nommant « forgoil », qui signifie Tête-de-paille en référence au physique des hommes de la Marche. Les dunéens ont été la plus grande menace au Riddermark, manquant de peu de vaincre les Eorlingas. En 2754, Freca, un seigneur du Rohan de l'Adorn, mi-rohir mi-dunéen, souhaite que son fils, Wulf, épouse la fille de Helm. Refusant de donner la main de sa fille, Helm se fit insulter par le sang-mêlé, et Helm mit fin à ces jours d'un seul coup de poing, d'où son surnom de Helm Hammerhand (Poing-de-Marteau).


    « “Eh bien, toi du Pays de Dun, dit le roi, tu n'as plus que Helm devant toi, seul et sans armes. Mais tu en as déja trop dit et c'est à moi de parler. Fréca, ton fol orgueil s'est accru à la mesure de ton gros ventre. Tu as parlé du bâton ! Si à Helm déplaît le bâton qu'on brandit à sa face, il le brise. Comme ça !” et, ce disant, il assèna à Fréca un tel coup de poing que l'autre tomba assommé et mourut peu après. »
- Le Seigneur des Anneaux, appendice A


Quatre années plus tard, les dunéens se lancèrent à l'attaque : ils prirent Edoras en tuant Haleth, le fils aîné de Helm, et Wulf se proclama roi.. Helm, quant à lui, s'était réfugié au gouffre de Helm, accompagné de son deuxième fils Hama. Les malheurs des rohirrim ne se terminèrent pas car cette année fut marquée par le Rude Hiver, qui dura plus de cinq mois et qui emporta dans la mort le Roi et son fils. A la venue du printemps, Fréalaf, neveu de Helm, reprit Edoras et tua Wulf, les rohirrim chassèrent les derniers occupants du pays et Fréalaf fut couronné roi.
Actuellement, le pays se porte mal : à l'Ouest, les Dunlendings s'agitent à nouveau. Théoden, fils de Thengel, roi du Riddermark, semble être incapable de prendre une décision pour le bien de son peuple, restant cloîtré dans Meduseld mais son fils Théodred et son neveu Éomer et les hommes qui leur sont fidèles agissent pour éviter à la Marche la ruine.


I. L'apparence


    «  Les cris de voix fortes et claires résonnèrent à travers champs. Soudain, les Cavaliers arrivèrent dans un bruit de tonnerre, et celui de tête fit un crochet pour passer au pied de la colline et mener la troupe vers le long des pentes ouest des Hauts. Tous le suivirent : longue file d'hommes en cotte de mailles, rapides, reluisants, terribles et beaux à voir.

Leurs chevaux étaient de grande stature, forts et bien découplés ; leur robe grise luisait, leur longue queue flottait au vent, leur crinière était nattée sur leur fière encolure. Les Hommes qui les montaient s'accordaient bien avec eux : grands, les membres allongés ; les cheveux, d'un blond de lin, sortaient de sous leur casque léger et descendaient en longues tresses dans leur dos ; leur visage était dur et ardent. Ils tenaient de hautes lances de frêne et portaient dans le dos des boucliers peints ; de longues épées pendaient à leur ceinture ; leurs chemises de maille brunies leur recouvraient les genoux. »

- Les Deux Tours, Livre III, chapitre II, Les Cavaliers de Rohan



(Dessin réalisé par Antonio Vinci)

Les rohirrim sont très majoritairement blonds, roux, et blond vénitien. Il est bien sûr possible d'incarner un rohir ou une rohiril aux cheveux bruns, les rohirrim pouvant mêler leur sang à celui du Gondor (il est donc plus probable que ces gens là proviennent de l'Est du pays), mais aussi à celui des dunéens qu'on retrouve principalement dans l'Adorn, terre la plus occidentale du Rohan dont Wulf, un demi-sang qui usurpa un temps le trône de Rohan lors du Rude Hiver est originaire.

Les rohirrim ne portèrent pas d'armure de plaque, tout simplement car il n'y en a point dans les récits de la Terre du Milieu ; ils portent en majorité une cotte de maille, ainsi qu'un casque (à lunette) connu historiquement sous le nom de spangenhelm. Du fait que l'équipement coûte cher (il ne faut pas oublier que les soldats ne sont que rarement des soldats de métier, mais des fermiers, des artisans, des maréchaux-ferrants, etc...) , les équipements sont entretenus avec soin, et conservé autant que possible d'une génération à l'autre pour être refondus et reforgés.

Les rohirrim ne sont pas un peuple riche : principalement ruraux, ils portent de simples tuniques ornées de galons. Ils portent des capes pour voyager, ainsi que des fourrures pour tenir chaud l'hiver.


II. Relations


(Dessin réalisé par Anke Eissmann)

Avec le Gondor : les relations entre les deux pays sont bonnes du fait du Serment d'Éorl :


« Oyez tous ! Oyez ! Vous autres, Peuples qui n'avez point courbé l'échine devant l'Ombre surgie à l'Est ! En vertu du libre don consenti par le Seigneur de Mundburg (nda : Minas Tirith), nous viendrons faire nos demeures dans la contrée qu'il nomme Calenardhon. C'est pourquoi je fais le serment en mon nom propre et en celui des Éothéod du Nord, qu'entre nous et le Grand Peuple de l'Ouest, il y aura éternelle amitié ; leurs ennemis seront nos ennemis, leurs besoins seront nos besoins, et quelque mal, outrage ou assaut qu'ils subissent, nous les secourrons de toute notre pouvoir. Ce serment liera mes héritiers et tous ceux de ma lignée dans notre nouveau pays ; et qu'ils se gardent de le transgresser, de peur que l'Ombre ne descende sur eux et qu'ils ne soient maudis à jamais ! »

- Contes et Légendes inachevées, le Troisième Âge, Cirion et Éorl et l'amitié du Pays Gondor et du Pays Rohan


Le Rohan respecta son serment, prêtant assistance au Gondor en 2885 T- : le roi Folcwine envoie de nombreux soldats ainsi que ses deux fils, Folcred et Fastred, qui seront tué lors de la bataille des Gués du Poros.

Avec les elfes : la frontière du nord du Rohan est proche de celle de la Lothlorien. Cependant, il n'y a aucune interaction entre les deux peuples. La région elfique est appelée chez les rohirrim « Dwimordene », la Vallée de l'Illusion ; les maîtres de chevaux se méfiaient de la « magie » elfique.


    « Le Cavalier les regarda avec un étonnement renouvelé, mais ses yeux se durcirent. - Il y a donc une Dame dans la Forêt d'or, comme on le voit dans les anciens contes ! dit-il. Peu nombreux sont ceux qui échappent à ses filets, dit-on. Nous vivons en d'étranges temps ! Mais si vous jouissez de sa faveur, peut-être êtes-vous des tisseurs de filets et des sorciers ? »
- Les Deux Tours, chapitre II, Les Cavaliers de Rohan


Avec les nains 
: il n'est pas connu de relations entre les rohirrim et les nains, dû au fait que les royaumes nains sont éloignés de ceux du Riddermark. Cependant, à l'époque des Éothéod, Fram vainquit Scatha, le dernier dragon qui vivait en  Ered Mithrin et qui avait volé de nombreux trésors aux nains. Fram le prit, mais dut faire face aux nains qui souhaitaient revoir leur bien. Fram, provocateur, leur envoya alors un collier fait de dents du Grand Ver qu'il avait tué : les nains tuèrent alors l'éothéod.

Avec Mordor :


« Nous ne servons pas le Pouvoir de la lointaine Terre Noire, mais nous ne sommes pas non plus en guerre ouverte avec lui ; et si vous le fuyez, vous feriez mieux de quitter ce pays. Il y a des troubles à présent à toutes nos frontières, et nous sommes menacés ; mais nous désirons seulement être libres et vivre comme nous avons vécu, conservant ce qui nous appartient et ne servant aucun seigneur étranger, bon ou mauvais. »
- Les Deux Tours, Livre III, chapitre II, Les Cavaliers de Rohan


Il existe également des rumeurs sur le Rohan : ces derniers paieraient un tribut à Mordor en leur donnant des destriers noirs. Bien que cela ne soit pas vrai, mais il est difficile de faire taire une rumeur...

Avec Saroumane : l'Istari habite Orthanc depuis 2759, avec l'autorisation du surintendant du Gondor après que les dunéens en aient été chassés. Les relations entre Orthanc et le Rohan sont cordiales, malgré que le magicien blanc ourdit en secret la chute du Riddermark.

Avec les Dunlendings : la relation entre les deux factions est plus dure à expliquer. Il est vrai que, comme dit dans l'introduction, les dunéens haïssent les rohirrim qui ont pris leur ancien habitat qu'ils ont tenté de reprendre sans y parvenir. Mais à côté de cette haine on peut s'apercevoir que dans la région de l'Adorn, les rohirrim sont mêlés aux dunéens. Il faut souligner toutefois que leur loyauté au roi du Riddermark n'est pas des plus fiables. Mais, il est tout à fait possible qu'entre des périodes de tension ou de guerre que les rohirrim et les dunéens puissent faire du commerce entre eux et observer une certaine neutralité. Cependant, lors de la guerre de l'Anneau, Saroumane attise la haine des dunlendings :


« Écoutez ! Ils nous haïssent, et ils sont content, car notre perte leur semble certaine. « Le Roi, le Roi ! crient-ils. Nous pendrons leur roi. Mort aux Forgoil ! Mort aux Têtes de Paille ! Mort aux voleurs du Nord ! » Ce sont les noms qu'ils nous donnent. Depuis un demi-millénaire, ils n'ont pas oublié leur grief de ce que les seigneurs du Gondor aient donné la Marche à Éorl le Grand et fait alliance avec lui. Saroumane a enflammé cette ancienne haine. Ce sont des gens féroces, quand on les excite. Ils ne fléchiront pas maintenant, que ce soit le crépuscule ou l'aube, tant que Théoden ne sera pas pris ou eux-mêmes tués. »
Les Deux Tours, Livre III, Chapitre VII, Le Gouffre de Helm.


Avec Bre: il est très probable qu'il n'y ait jamais eu de relation entre la principale ville commerciale de l'Eriador et le Lôgrad.


III. Les traditions


(Dessin réalisé par Ekaterina Shemyak)

Pour le Rohan, Tolkien s'est notamment inspiré des anglo-saxons (on trouve plusieurs références au poème épique Beowulf), terme regroupant trois peuples vivant au nord de l'Allemagne (les Angles, les Saxons et les Jutes) qui se sont installés en Angleterre au Vè siècle de notre ère, chassant les celtes à l'ouest. Pour les curieux, vous savez ce qui vous reste à faire ^^.

Au Rohan, les traditions se transmettent à l'oral, non à l'écrit. Les maîtres des traditions sont généralement les anciens, mais aussi les scaldes ou les ménestrels qui déclamaient, chantaient les nombreuses histoires et légendes qui entourent l'histoire du Lôgrad.


« Les accents lents des Cavaliers émurent même les cœurs de ceux qui ne connaissaient pas la langue de ce peuple ; mais les paroles du chant firent naître une lueur dans les yeux de ceux de la Marche qui entendaient de nouveau le tonnerre des sabots du Nord et la voix d'Eorl dominant le bruit de la bataille dans le Champ de Celebrant ; et l'histoire des rois se poursuivit, le cor de Helm retentissait dans les montagnes, jusqu'à ce que l'Obscurité tombât et que le Roi Théoden se levât pour traverser à cheval l'Ombre jusqu'au feu et mourir en splendeur, tandis que le Soleil, revenant contre tout espoir, resplendissait au matin sur le Mindolluin. »
-Le Retour du Roi, Livre VI, Chapitre VI, Nombreuses séparations.


Une des traditions que l'on retrouve dans le livre est celui du verre à l'étrier. Il consiste à offrir à boire une coupe de vin ou un autre alcool à un cavalier qui part pour un long voyage ou au combat. La coupe peut être partagé avec les compagnons qui partent avec lui.

Il est connu que les rohirrim sont très proches de leur chevaux, ils sont honorés dans la culture du Riddermark. Sans eux, les rohirrim ne seraient pas les fiers cavaliers que nous connaissons et ils ne leur infligent nul sévisse, les traitant avec respect, comme d'égal à égal. Pour s'en assurer, il suffit d'écouter la réaction de Boromir lorsqu'Aragorn s'inquiète que la Marche paie un tribut en chevaux au Mordor :


« - […] C'est un mensonge lancé par l'Ennemi. Je connais les Hommes de Rohan, loyaux et vaillants, nos alliés, vivant encore sur les terres que nous leur avons données il y a longtemps.

-L'Ombre du Mordor s'étend sur des pays lointains, répondit Aragorn. Saroumane y est tombé. Le Rohan est serré de près. Qui sait ce que vous y trouverez, si jamais vous y retournez ?

- En tout cas pas qu'ils achèteraient la vie au prix de chevaux, dit Boromir. Ils aiment presque autant leurs bêtes que leur famille. Et ce n'est pas sans raison, car les chevaux du Riddermark viennent des champs du Nord, loin de l'Ombre, et leur race, comme celle de leurs maîtres, remonte aux jours libres de jadis. »
- La Communauté de l'Anneau, Livre II, Chapitre II, Le Conseil d'Elrond


L'enterrement de Gripoil est également une preuve de la considération qu'ont les rohirrim pour leurs destriers.

Une tradition que l'on retrouve chez les hommes de la Marche est l'épée qui se transmet de père en fils, l'épée étant avant tout une arme chère et représentative d'un certain statut social, c'est pourquoi on en prenait toujours grand soin.


IV. Vocabulaire


(Dessin réalisé par Anke Eissmann)

Le langage du peuple du Lôgrad est le vieil-anglais, c'est en quelque sorte logique puisque Tolkien s'est inspiré du peuple anglo-saxon pour le Rohan. Il existe cependant quelques mots purement rohanais :

Lôgrad, qui signifie « Marche des Chevaux ».
Kûd-dûkan qui signifie « Habitant de trou », c'est-à-dire un hobbit.
Kastu qui signifie « trésor »

Sinon, voici quelques mots en vieil-anglais qui peuvent vous être utile pour parler entre rohirrim :

Min hlæfdige : ma Dame
Min hlaford : mon Seigneur
Wesath hàl : bonjour
Westu hàl : au revoir/Porte-toi bien
Ferthû hàl : va sain et sauf
Wæs hàl : santé ! (quand on porte un toast)
Sarig : désolé
Eorl blètsian thû : Qu'Eorl te bénisse
Gêa/Giese : oui
Nese : non
Wilcuman : bienvenue
Gôde niht : bonne nuit
Fréond : ami
Maeg : frère
Maeg gärlic : frère de lance
Hornburg : Fort-le-Cor
Mundburg : Cité protectrice (= Minas Tirith)
Holbytla (pluriel : holbytlan) : un hobbit


V. Les erreurs à ne pas faire.


(Dessin réalisé par Matthew Stewart)

- Les Mearas ne sont montés que par le roi, exception faite si vous êtes un vieillard avec une grande barbe, qui manie bien le bâton et qui se balade avec deux enfants. (si vous lisez ce message et que des idées perverses vous viennent en tête, nous vous conseillons d'appeler le 17 et de leur donner votre adresse. Merci.)
- Pour aller du Rohan à Bree, ça prend du temps. Beaucoup de temps. Entre le gué de l'Isen et Bree, il y a plus de 800km, à vol d'oiseau.
- Les rohirrim ne sont pas des surhommes : si vous avez trois types qui tentent de vous buter, vous avez quand même de bonnes chances de vous noyer dans votre sang.
- Les lois du Rohan ne s'appliquent qu'au Rohan. (merci Captain Obvious)
- Évitez de faire intervenir les héros dans vos background. Tout le monde n'a pas le privilège de manger une tarte aux fraises avec Théoden ou de fumer avec Gandalf.
- Les rohirrim ne connaissent pas les rôdeurs, encore moins les dúnedain.
- Comme dit plus tôt, les rohirrim sont très méfiants vis à vis des elfes. Mais qui a vu un elfe récemment, hm ?


VI. Pour aller plus loin :


(Dessin réalisé par Wouter Florusse)

Si la culture du Rohan vous intéresse au point de vouloir en savoir d'avantage, voici une petite liste de lien qui vous permettra d'approfondir vos connaissances sur le sujet.

Le livre de la Marche :

Il s'agit là de la ''bible'' de toute personne s'intéressant au peuple du Rohan. Toutes les informations données par Tolkien sur les Eorlingas y sont données, détaillées et expliquées en un pdf illustré de 235 pages écrit par Didier Salamon et David Giraudeau. Un recueil complet qui répondra à la grande majorité des questions que vous pouvez vous poser, autant sur l'histoire du Rohan, ses coutumes, sa géographie, sa langue, ses personnalités, etc....

http://lambenore.free.fr/telechargements/LdlM.pdf

Histoire

Voici un énorme travail fourni par Etheliwen qui a rassemblé toute l'histoire et la culture du peuple qui deviendra plus tard les Rohirrim. Un recueil très complet pour les curieux qui veulent aller jusqu'au bout des choses.

http://ethelleaseored.rpgboard.net/t420-histoire-les-eothraim-1-a-1856-3a
http://ethelleaseored.rpgboard.net/t422-histoire-les-eotheod-1857-a-2510-3a
http://ethelleaseored.rpgboard.net/t423-histoire-les-rohirrim-2510-3a-et-au-dela

Traditions

Dans ce lien vous trouverez un recueil détaillé des traditions des Rohirrim, réalisé par Engelwine.

http://ethelleaseored.rpgboard.net/t531-traditions-recueil-de-traditions-rohirrim

La langue rohanaise

Petit dictionnaire utile pour le rp rohanais.

http://ethelleaseored.rpgboard.net/t9-la-langue-rohanaise

Les Rohirrim et leur influence germanique :

Présent sur le forum de l'Eored, ce texte sur les liens entre les civilisations germaniques et rohanaise a été écrit par Maedhoras et mérite le détour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Aide au RP rohanais,
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Topic d'aide et de question GS.
» [Blog] j'ai besoin d'aide pour Brickshelf
» Aide pour les noobs
» [Software] Besoin d'Aide pour Bionicle Heroes
» [Aide] Le BBCode

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine Vieuxbois :: La Bibliothèque (RP) :: Les Livres Anciens-
Sauter vers: