Domaine Vieuxbois

Domaine Vieuxbois

Confrérie RP du Seigneur des Anneaux Online - Serveur Sirannon
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Hobbits : chronique écrite par un hobbit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kathellyn

avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 04/05/2016

MessageSujet: Les Hobbits : chronique écrite par un hobbit.   Mer 4 Mai - 15:34

Les Hobbits   



Tout d'abord il faut savoir que l'homme ne sait que très peu de choses sur les origines de notre peuple: Hobbits, sinon que nous sommes très proches d'eux, beaucoup plus proches que les Elfes ou les Nains, et que nous leurs sommes vraisemblablement apparentés. De notre histoire au Premier ou au Second Âge, je n'en sait rien. L'histoire sur la race Hobbit que ma mère me racontait chaque soir commence en 1050 3A, époque où commença à s'étendre une ombre sur Vertbois-le-Grand. Ma mère disait que les premiers Pieds Velus pénétrèrent alors en Eriador, et certains s'installèrent à Bree. En 1601 3A, les frères Marcho et Blanco fondèrent la Comté, qui leur fut donnée par Argeleb II, roi d'Arthedain.

Mais avant de vous comptez l'histoire, je tiens à nous décrire. Nous sommes de petite taille, nous mesurons entre deux et quatre pieds, soit environ 1m21, voilà pourquoi on nous appelle les Semi-Hommes, notre taille étant égale à la moitié de celle des Dúnedain. Notre autre particularité notable est l'étrangeté de nos pieds, qui d'ailleurs choqua les Hommes longtemps, ils ont la plante dure comme du cuir, et qui sont recouverts d'un poil brun, épais et frisé, très semblable à notre chevelure. D'après ma mère au commencement nous nous se divisâmes en trois groupes, les Forts, les Pâles et les Pieds Velus.

Nous avons souvent tendance à prendre du poids, surtout avec l'âge. Notre espérance de vie est d'environ 80 ans, mais nous dépassons souvent les 100 ans. Nous atteignons notre majorité à 33 ans. Un autre trait remarquable que nous avons est notre grande facilité à se cacher ou à se dissimuler dans les espaces naturels, et à se fondre dans le paysage. Cette habileté que les Hommes prenaient facilement pour de la magie. 
Nous sommes aussi doués dans le maniement de tout ce qui requérait un peu d'adresse, arcs, pierres ou frondes. Pour ma part étant donner que je n'est pas réellement vécu avec eux, je dirais que mon habilité en adresse ressort plus sur mes dagues, et arme de corps à corps.

La seul grande différence entre les miens et moi est notre caractère, le miens tiens plus de celui des Rôdeurs qui m'ont élevé étant petit. 
Les Hobbits sont un peuple hospitalier et joyeux, aimant rire, manger et boire, avoir six repas par jour quand c'est possible, facétieux et sympathique, mais facilement craintif et casanier, n'aimant pas du tout les aventures de n'importe quel type qu'elles soient, et souvent soupçonneux envers les étrangers et les inconnus. Ils n'aimaient pas, et n'utilisaient pas, des machineries complexes et d'utilisation trop ardue. Bon, d'accord je l'avoue, à par mon désir d'aventure et ma facilité à côtoyer des gens je n'est que peu de différence avec eux. Nous aimons les couleurs vives, particulièrement le vert et le jaune, et aimons vivre dans des trous, les smials, de grands trous vastes et aménagés quand c'est possible, possédant des portes et des fenêtres rondes. Bien que la construction de maisons soit aussi répandue. Nous aimons aussi fumer la pipe! Véritable institution hobbit, elle est principalement cultivée dans le Quartier Sud, et ses variétés, comme l'Étoile du Sud ou le Vieux Tobie, étaient célèbres chez nous.
L'herbe à pipe fut « découverte » par Tobold Sonnecor vers l'an 1070 CC. 

Les miens ont généralement peur de l'eau et des bateaux, sauf pour ce qui était de ceux qui vivaient près du Baranduin, qui naviguaient, et nageaient aussi, parfois. Ce n'est franchement pas un peuple courageux, ou aimant l'adversité, mais, lorsqu'ils étaient confrontés aux privations, au danger ou à des situations extrêmes, les Hobbits pouvaient faire preuve d'une grande ténacité ou d'une grande endurance, comparable à celle des Nains, et de beaucoup d'astuce.

Nous parlons le westron mais avec de légères différences. Nous avons certains mots propres à eux, comme mathom, pour désigner un objet dont on ne voit aucune utilité mais qu'on souhaite garder, ou Smial pour désigner les trous d'habitation. L'ancienne langue des Hobbits était, elle, étonnamment proche de celle des Rohirrim, ce qui s'explique par l'ancienne proximité de nos deux peuples.

Ma mère me disait souvent que le peuple Hobbit était généralement peu connu des autres peuples, voire pas du tout ; et les Sages se désintéressaient généralement d'eux, quand ils n'ignoraient pas tout simplement leur existence.

Bien, maintenant que vous en connaissait un peu plus sur nous, je tiens à vous comptez notre histoire, ou plutôt celle de nos ancêtre."

Initialement, nous sommes un peuple du Val d'Anduin, essentiellement composé de pêcheurs, ou de petits cultivateurs, mais lorsque commença à s'élever l'Ombre de la Forêt Noire, nous commençâmes à migrer vers l'ouest, vers l'Eriador. Ce sont les Pieds Velus qui entrèrent les premiers en Eriador, vers 1050 3A, puis les Pâles, vers 1150 3A, et les Forts qui rentrèrent par le Col du Caradhras et s'établirent dans l'Angle, dans l'ancien pays déserté de Rhudaur, ou dans le Pays de Dun, près de Tharbad.

Mais à cause d'une autre ombre, celle de l'Angmar, et des troubles dans les Monts Brumeux, nous poussons encore plus vers l'ouest, beaucoup s'installant à Bree, vers 1300 3A. Puis, aux alentours de 1356 3A, beaucoup de Forts quittèrent l'Angle, et certains retournèrent dans le Rhovanion, le long de la Rivière aux Iris, leur région d'origine.

En 1601 3A, les frères Marcho et Blanco franchirent le Baranduin au Pont aux Arbalètes, et le roi Argeleb II d'Arthedain concéda aux Hobbits les terres au-delà du Baranduin. C'est à partir de ce moment que commença pour nous, les Hobbits de la Comté le « Comput de la Comté” (CC), décompte des années propre aux Hobbits de cette région. Mais ancêtre, les Forts du Pays de Dun ne tardèrent pas à les rejoindre dans leur petite province, vers 1630 3A.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Hobbits : chronique écrite par un hobbit.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le seigneur des anneaux/Bilbo le hobbit
» [accepté] Pepito, petit hobbit au grand courage.
» Le hobbit
» [livre] Comment vivre en Hobbit
» [Hobbits] Sam - Merry - Pippin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine Vieuxbois :: La Bibliothèque (RP) :: Les Livres Anciens-
Sauter vers: